Information importante concernant le coronavirus (COVID-19)

Relever des défis pour dire NON au cancer

Monique a 59 ans lorsqu’elle embarque dans son premier défi dans le cadre du programme. Philanthrope de nature, elle est alors connue de son entourage pour ses nombreuses participations à des activités de financement au profit de diverses causes. Elle n’est donc pas surprise le jour où son conjoint lui remet un dépliant sur le Challenge SRC, programme d’expéditions caritatives de la Société de recherche sur le cancer. Interpelée par le défi au Machu Picchu, elle s’est inscrite sans toutefois se douter de la place que le Challenge SRC s’apprêtait à prendre dans sa vie. 

 

 

Monique, pourquoi avoir choisi de soutenir la lutte contre le cancer?

J’avais 4 ans lors de ma première expérience avec le cancer. Ma petite cousine de 3 ans était atteinte de leucémie et je me souviens être allée la voir avec ma mère. Cela m’a marqué. Plus tard, lorsque je suis devenue infirmière, j’ai beaucoup travaillé aux soins à domicile et j’ai vu comment le cancer faisait souffrir. Maintenant que je suis à la retraite, aider à financer la recherche sur le cancer est devenu ma façon de faire ma part.

Vous préparez votre 11e défi avec le Challenge SRC. Qu’est-ce qui vous motive à continuer?

Ma première source de motivation est la satisfaction de me dépasser et le sentiment incroyable d’accomplissement après chaque défi. J’ai vraiment l’impression de faire une différence. Puis, mon entourage m’encourage énormément. Plusieurs m’ont dit que c’était inspirant de me voir faire cela à mon âge.

 

 

Parlez-nous de vos compagnons de défi?

Il y a des participants de tout horizon et de tout âge. Il y a des défis avec différents niveaux de difficulté et chacun peut trouver celui qui lui convient. N’importe qui peut y arriver, à condition de s’entraîner. J’ai réussi tous mes défis, car j’ai toujours pris ma préparation au sérieux.

À chaque fois, je retrouve des participants de précédents défis et je fais de nouvelles rencontres. Des liens forts se tissent, car indépendamment des différences, on est tous unis autour d’une même cause qui nous touche personnellement dans nos vies : le cancer. Alors, réussir devient également un défi collectif. Une fois au bout, on est émus d’être tous rendus ensemble. C’est vraiment gratifiant et de belles amitiés se forment.

 

 

Et vous avez vécu des moments inoubliables!

Je retiens en particulier la fois où j’ai fait le défi au Kilimandjaro. Il y avait soixante porteurs et guides et ils chantaient tous les matins pour nous encourager. La joie et l’énergie qu’ils dégageaient nous donnaient un énorme booste de motivation pour partir. Jumelé avec le cadre magnifique, c’était absolument magique! Chacun de mes défis a été marquant.

 

Découvrez le Challenge SRC