bubble

Au fil des années, la Société est demeurée fidèle à sa mission de financer la recherche sur le cancer.

Dans les années 1940, la mère de la montréalaise Betty Caplan a été diagnostiquée avec un cancer. Dans son entourage, il semblait que tous étaient touchés, de proche comme de loin, par cette maladie. Voulant faire sa part, elle a cherché comment s’impliquer et a découvert qu'il n'existait aucune organisation canadienne axée sur la recherche sur le cancer. En fait, très peu de recherches étaient menées sur la maladie à l'époque au Canada.

 

Elle voulait changer les choses.

 

C’est alors que l’idée est venue de former un organisme pour aider à trouver la cause et ultimement, un remède pour le cancer. Avec ses copines Hattie Rolbin, Mildred Singer et Etta Kastner, et l'approbation de leurs maris (rappelons-nous de l’époque !), la Société de recherche sur le cancer a été fondée en 1945 avec la mission de recueillir des fonds pour aider les médecins et les chercheurs à trouver des réponses pour déjouer le cancer.

 

Un an après sa fondation, la Société a accordé ses quatre premières subventions de recherche d’un montant de 600 $ chacune. Un an plus tard, plus de 14 000 $ ont été distribués.

 

Et la Société a connu une croissance constante depuis. Dans les années 1980, nous avons franchi le cap du million de dollars en subventions et bourses. Et depuis 2000, plus de 140 millions de dollars ont été investis dans les chercheurs les plus prometteurs du Canada.