bubble

En 1946, un an après sa fondation, la Société a attribué 4 subventions de recherche de 600 $. Quelque 70 ans plus tard, en 2016, nous avons contribué près de 15 M $ pour aider à financer plus de 170 projets de recherche à travers le pays.

Au cours de notre historique, nous avons assisté à d’innombrables progrès de la part des chercheurs que nous avons appuyés.

1940
J. Ernest Ayre
J. Ernest Ayre était un des premiers récipiendaires d’une subvention de la Société de recherche sur le cancer. Il a été reconnu pour ses avancées scientifiques sur le cancer du col de l’utérus qui lui ont permis de perfectionner le Pap test.
1950
Antonio Cantero et Louis-Charles Simard
Le gastroentérologue Antonio Cantero et le pathologiste Louis-Charles Simard ont uni leurs efforts pour tenter de mieux comprendre le cancer. Ensemble, ils ont reçu plusieurs subventions de la Société qui leur ont permis de faire une découverte importante : ils ont observé qu’un changement dans la chimie d’une cellule pourrait être la première étape vers le développement du cancer.
1960
Philip Gold et Samuel Freedman
Dans les années 1960, Philip Gold et Samuel Freedman ont découvert l’antigène carcino-embryonnaire (CEA), une protéine qu’on retrouve dans 70% des patients atteints d’un cancer, et qui peut être détecté dans le sang. Leur percée a établi le CEA comme le premier marqueur tumoral et demeure depuis le test sanguin le plus fréquemment utilisé en oncologie à travers le monde. Leur travail a littéralement contribué à façonner l'ère moderne de l'immunologie du cancer et des marqueurs tumoraux.
1970
Richard Margolese
Richard Margolese a été financé par la Société de recherche sur le cancer au début des années 1970 pour son travail sur le dépistage du cancer du sein. Au cours de sa brillante carrière, le Dr Margolese a mené de nombreuses études qui ont changé la façon dont nous traitons le cancer du sein au stade précoce. Il a reçu plusieurs distinctions au cours de sa carrière y compris d’Ordre du Canada en 1997.
1980
Eduardo Franco
En 1988, la Division de l’épidémiologie de la Société de recherche sur le cancer a été créée à l’Université McGill où son directeur, Eduardo Franco, avait pour objectif d’étudier les causes et les facteurs de pronostic des cancers associés au virus du papillome humain (VPH). La recherche a contribué à démontrer que la vaccination était un moyen efficace de prévenir le cancer du col de l’utérus, aidant ainsi à développer le vaccin qu’on connait aujourd’hui.
1990
Steven Narod et Patricia Tonin
Steven Narod et Patricia Tonin ont fait partie de l’équipe qui a identifié les gènes BRCA1 et BRCA2 comme étant responsables des cancers du sein et de l’ovaire. Leur travail permet aujourd’hui de mieux évaluer les risques de développer ces deux types de cancer et de réduire les décès parmi ceux qui sont porteurs de ces gènes.
2000
Guy Sauvageau
Guy Sauvageau et son équipe ont découvert une nouvelle molécule capable de multiplier les cellules souches présentes dans le sang de cordon ombilical. Cette percée permettrait notamment d’augmenter significativement la disponibilité des cellules souches compatibles pour traiter les patients atteints de maladies telles que la leucémie, les lymphomes et les myélomes.