Le concours Onco-Tech investit dans des projets innovateurs mettant de l’avant l’usage des nouvelles technologies en oncologie.

Le mercredi 11 décembre, les récipiendaires du concours Onco-Tech ont été annoncés, à l’occasion du premier événement de MEET&TEQ, une nouvelle initiative conjointe entre la Société de recherche sur le cancer, l’Oncopole,, MEDTEQ et l’Institut TransMedTech. Pour la première fois dans l’histoire du Québec, le concours Onco-Tech rassemble des leaders industriels et des chercheurs , dans le but d’offrir au milieu de l’oncologie des équipements de pointes pour améliorer la vie des patients. Cette subvention importante permettra aux projets sélectionnés de bénéficier d’une expertise ciblée qui pourrait accélérer le développement de technologies médicales novatrices pour déjouer le cancer.

5 projets seront subventionnés pour un total de 2,6 M$:

Une meilleure classification des anomalies mammographiques grâce à l’intelligence artificielle

Drs. Julie Lemieux and Louise Provencher (CHU de Québec – Université Laval)

Ce projet de recherche a pour but de classer de manière plus précise les anomalies mammographiques et de mesurer la densité mammaire grâce à l’intelligence artificielle. Cette technologie apportera une amélioration majeure dans le dépistage du cancer du sein et permettra de réduire les tests supplémentaires nécessaires lorsqu’une anomalie est repérée.

Vers un meilleur diagnostic quantitatif et multiplexé du cancer du poumon grâce aux nanoparticules métalliques

Drs. Michel Meunier et Dominique Trudel (Polytechnique Montréal, CHUM)

Ce projet est axé sur l’utilisation innovante de nanoparticules métalliques pour cibler les protéines de surface d’une cellule, permettant ainsi d’assurer un diagnostic plus précis et une plus grande sélection de traitements immunothérapeuthiques pour les patients atteints d’un cancer du poumon.

Utilisation de l’intelligence artificielle pour prévoir la réponse clinique à l’immunothérapie chez les patients atteints d’un cancer du poumon

Drs. Philippe Joubert et Bertrand Routy (Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, Centre de recherche du CHUM)

Ce projet a pour but d’utiliser l’intelligence artificielle pour développer un algorithme comprenant les caractéristiques cliniques, radiologiques et moléculaires des tumeurs présentes chez les patients atteints d’un cancer du poumon avancé. L’information ainsi obtenue pourrait contribuer à prédire la réaction potentielle d’un patient à un traitement immunothérapeutique.

Une meilleure détection de carcinomes hépatocellulaires afin d’améliorer l’efficacité des traitements du cancer du foie

Drs. Guy Cloutier et An Tang (Centre de recherche du CHUM, Université de Montréal)

Ce projet étudie les caractéristiques mécaniques et structurelles du foie en utilisant des algorithmes novateurs appliquées à des images à ultrasons. Ceci peut améliorer la détection, l’observation continue ainsi que l’efficacité du traitement des carcinomes hépatocellulaires, dans le but d’accroître le taux de survie des patients.

Une plateforme prédictive des traitements de radiothérapie grâce aux percées en intelligence artificielle

Drs. Samuel Kadoury et David Roberge (Polytechnique Montréal, CHUM)

L’objectif de ce projet est de développer une plateforme prédictive basée sur l’apprentissage en profondeur des images médicales afin d’améliorer la planification numérique et les traitements de radiothérapie pour les patients atteints d’un cancer.

 

Source: https://oncopole.ca/actualites/nouvelles/26-m-pour-combattre-le-cancer-grace-aux-technologies-innovantes-et-a-lintelligence-artificielle/