S’unir pour combattre un des cancers les plus mortels au Canada

La Société de recherche sur le cancer s'associe à la Fondation canadienne du cancer du pancréas dans un partenariat dédié à la recherche sur le cancer du pancréas

16 novembre 2017

La Société de recherche sur le cancer et la Fondation canadienne du cancer du pancréas (FCCP) ont annoncé aujourd’hui le lancement d’un partenariat de recherche unique au niveau national, dédié exclusivement à la lutte au cancer du pancréas. Le projet d’une durée de deux ans vise à recueillir 2 millions $ pour soutenir l’initiative PancOne™, le Pancreatic Oncology Network de la FCCP.

Parmi les cancers les plus communs, le cancer du pancréas demeure celui dont le taux de survie est le plus bas : 93 % des patients décèdent moins de 5 ans après le diagnostic, et plus de la moitié dans les semaines suivant le diagnostic. Alors que les taux de mortalité pour plusieurs autres cancers sont en déclin au Canada, il est plutôt en augmentation pour les patients atteints du cancer du pancréas. D’ici 2020, le cancer du pancréas sera le deuxième cancer le plus mortel au Canada, après le cancer du poumon. Pourtant, celui-ci reçoit moins de 2 % du financement total alloué à la recherche au Canada.

PancOne est le premier partenariat de recherche multidisciplinaire qui fait le lien entre les divers centres de recherche établis au Canada qui s’intéressent au cancer du pancréas. L’initiative procure une structure à travers laquelle les meilleurs chercheurs et les organisations liées au cancer du pancréas peuvent travailler en collaboration sur des projets importants et concentrer leurs efforts, ce qui assure un progrès plus rapide de la recherche touchant cette maladie mortelle.

« La Société de recherche sur le cancer est fière d’allouer des fonds à tous les types de cancer, en ce sens, nous estimons qu’il est de notre responsabilité de s’unir contre le cancer du pancréas dans l’espoir d’effectuer des percées contre cette maladie », témoigne Max Fehlmann, président et chef de la direction de la Société de recherche sur le cancer. « Grâce à ce partenariat de recherche, la Société et la FCCP sont en mesure de fournir des ressources complètes aux chercheurs pour favoriser la recherche de solution visant le dépistage précoce et la découverte de nouveaux médicaments dans l’objectif d’augmenter le taux de survie au cancer du pancréas. »

Les options de traitement actuelles pour les patients atteints du cancer du pancréas sont limitées. Le dépistage précoce est donc primordial. Les patients qui obtiennent leur diagnostic assez tôt pour avoir accès à l’opération sont plus susceptibles de vivre quatre à cinq ans de plus. Cependant, la vaste majorité des patients atteints du cancer du pancréas sont diagnostiqués trop tard, alors qu’ils en sont au stade 4 ou même plus tard.