Fonds commémoratif Rob Lutterman
Skions pour la vie

En savoir plus

Rob Lutterman

Le 28 juillet 1999, Rob Lutterman a perdu sa bataille contre le cancer à l'âge de 63 ans. Par la suite, un groupe de parents et d'amis s'est formé afin d'organiser une journée annuelle de ski pour célébrer la vie, recueillir des fonds pour la recherche sur le cancer et honorer la mémoire de Rob, un skieur invétéré. Le Fonds commémoratif Rob Lutterman à la Société de recherche sur le cancer a été créé afin de promouvoir et financer la recherche sur le cancer du pancréas.   Que vous puissiez vous joindre à nous le 17 février prochain ou non, votre don est doublement important, car la Société de recherche sur le cancer jumellera chaque contribution recueillie par le biais de l'événement Rob Lutterman - Skions pour la vie.   Aidez-nous à atteindre notre objectif de collecte de fonds de 60 000 $ qui permettrait l'attribution d'une nouvelle subvention de recherche pour l'année 2018. Avec l’indéfectible appui de ses donateurs au fonds, l’espoir de trouver un remède est possible.   Depuis 2000, le financement de recherche de pointe dans ce domaine est rendu possible grâce à l'activité Skions pour la vie et aux dons reçus tout au long de l'année.  

Détails

Mont Sutton, QC

Quand

17 février 2018

Objectif

60 000 $

À ce jour, le Fonds commémoratif Rob Lutterman a contribué 1,2 million de dollars à la recherche sur le cancer du pancréas. Une première bourse de 300 000 $ a été accordée au chercheur Dr Norman Kneteman de l'Université d'Alberta. Une deuxième bourse du même montant fut octroyée en 2010 au chercheur Dr Michel L. Tremblay de l’Université McGill à Montréal. Depuis, 4 autres chercheurs et leurs équipes se sont vus attribués des bourses de recherches en 2013 et 2014. Il s’agit de Dr Nathalie Coburn du Sunnybrook Odette Cancer Center,du Dr Ralph Da Costa du Princess Margaret Cancer Center et de la Faculté de Pharmacie Leslie Dan de l’Université de Toronto, du professeur Raymond M. Reilly, PH. D. de l’Université de Toronto et finalement le professeur Christopher Pin de l’Université Western Ontario.

 

Retour aux événements de la communauté